Le régime Ouattara est fortement préoccupé par l’entrée du Fpi au gouvernement. Au point que les journaux qui lui sont proches en ont fait un fonds de commerce. Et pourtant rien n’est fait par les tenants actuels du pouvoir pour favoriser la participation du parti créé par Laurent Gbagbo à ce gouvernement. «Pourquoi le Fpi est chaud pour entrer au gouvernement ?». C’est le titre d’un papier publié hier dans les colonnes d’un quotidien pro-Ouattara. Pour ce journal, si le Fpi n’entre pas au gouvernement

Alors que le débat s’emballe autour d’un plus que probable remaniement ministériel, les partis d’opposition ne chantent pas à l’unisson sur la question d’une entrée dans un gouvernement remodelé ; chaque formation y allant de sa saine appréciation. Au Front populaire ivoirien (Fpi), on semble apprécier modérément la « une » de certains tabloïds donnant le parti socialiste pour favorable à une entrée, tout de suite, dans un éventuel gouvernement.

 
Ouattara et ses ministres nient tout Voici les maisons de torture
Posté par Gbagbo.ci le jeudi 8 novembre 2012

Contrairement aux affirmations des ministres Paul Koffi Koffi et Coulibaly Gnénéma, il existe bel et bien des lieux de torture et de traitements inhumains à Abidjan. Nous en avons identifier quelques uns, dans la commune de Cocody, grâce aux témoignages d’anciennes victimes de ces mouroirs. «Les maisons de torture à Abidjan, il y en a plein. Ce sont en général des maisons de personnes privées, généralement des militants du Fpi ou des proches du président Laurent Gbagbo. Si vous venez chez nous à Cocody, vous en trouvez à perte de vue». L’homme qui fait ces révélations est un ancien des services de renseignement du temps d’Houphouet-Boigny.

Koné Katinan Justin devra encore patienter jusqu`au 20 décembre 2012, pour être situé sur son sort. Après sa mise en liberté sous caution le 25 septembre dernier, le porte-parole de l`ex-président Laurent Gbagbo, s`est présenté hier mercredi 07 novembre devant le tribunal de Ossu (Ossu Court), à Accra au Ghana. L`ancien ministre du Budget de l`ex-chef de l’État ivoirien, en exil au Ghana depuis 18 mois, est poursuivi par le gouvernement de son pays pour « crimes économiques » et « crimes de sang »

 
L’Onu réclame la tête des criminels pro-Ouattara
Posté par Gbagbo.ci le jeudi 8 novembre 2012

« Le Conseil de sécurité prie instamment le gouvernement ivoirien de veiller le plus rapidement possible à ce que, quels que soient leur statut ou leur appartenance politique, tous les auteurs de violations graves des droits de l’homme ou d’atteintes au droit international humanitaire, en particulier celles commises pendant la crise postélectorale en Côte d’Ivoire, soient traduits en Justice, comme le lui imposent ses obligations internationales, et à ce que tous les détenus

CPI: De folles rumeurs sur Gbagbo
Posté par Gbagbo.ci le jeudi 8 novembre 2012

Vendredi 2 novembre dernier, la Cour pénale internationale(Cpi) a déclaré l'ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, apte à suivre la procédure judiciaire engagée contre lui.  La Cpi a en effet tranché, à l'issue d'une audience à huis clos qu'elle a tenue les 24 et 25 septembre pour statuer sur l'état de santé de Gbagbo, histoire de dire s'il est en possession de toutes ses facultés pour être jugé. Conséquence : l'ex-chef de l'Etat va demeurer en détention jusqu'à la tenue de l'audience de confirmation des charges.

 

 

 

 

Chargement ...
Témoignagnes des amis du Président Laurent Gbagbo lors de son anniversaire